Pakistan: L’archevêque appelle à prier après une nouvelle attaque contre les chrétiens

Mgr Sebastian Francis Shaw,
archevêque de Lahore

23/04/2018 Louvain – Un évêque pakistanais de premier plan a appelé à prier pour les chrétiens de Quetta qui ont subi leur troisième attaque en cinq mois.

Deux chrétiens – RashidKhalid et Azhar Iqbal – ainsi que trois autres ont été blessés après l’assaut lancé par quatre personnes à moto qui ont commencé à tirer sur les gens près d’une église dans le quartier chrétien d’Essa Nagri, à Quetta.

Cette attaque, dimanche dernier (15 avril), est survenue près de deux semaines après qu’une famille de quatre catholiques de Lahore a été abattue près de chez un parent auquel cette famille rendait visite pour Pâques.

Selon ce qui est rapporté, les défunts – dont les noms sont Parvaiz, Kamran, Tariq et Fordous – étaient juste sortis pour acheter de la crème glacée quand ils ont été pris pour cible.

Selon un groupe missionnaire au Pakistan, les agresseurs ont déposé un pamphlet sur les lieux du crime sur lequel ils ont qualifié le meurtre de « premier épisode du génocide des chrétiens ».

L’État Islamique a revendiqué la responsabilité des deux attaques.

Dans un entretien accordé à « l’Aide à l’Église en Détresse », l’Œuvre de bienfaisance catholique qui aide les chrétiens persécutés et souffrants, Mgr. Sebastian Shaw, archevêque de Lahore, a déclaré : « Les fidèles de Quetta sont profondément préoccupés et inquiets.

Toutes ces souffrances et cette douleur peuvent être surmontées grâce à la foi. C’est pourquoi je lance à chacun un appel, à travers l’Aide à l’Église en Détresse, à prier pour la paix et l’harmonie afin que les gens de toutes les religions puissent vivre au Pakistan en paix et en harmonie. »

L’archevêque, qui a accordé l’entretien au cours d’une visite au siège international de l’Aide à l’Église en Détresse à Königstein, en Allemagne, a déclaré : « Quand nous voyons ces atrocités se produire les unes après les autres, nous dépendons alors beaucoup de la communion spirituelle que nous avons avec nos amis et bienfaiteurs de l’Aide à l’Église en Détresse ».

Il a ajouté : « Quand nous sommes tentés de perdre espoir, nous nous rappelons qu’à travers votre compassion et vos prières, vous êtes avec nous, à nos côtés ».

L’archevêque a demandé une protection accrue de la police. Il a déclaré : « Le gouvernement devrait assurer une meilleure sécurité afin que tous les gens puissent vivre côte à côte en toute sécurité ».

Les chrétiens de Quetta avaient à nouveau été ciblés en décembre lorsque deux kamikazes avaient pris d’assaut une messe de Noël bondée dans l’église méthodiste Bethel de la ville, faisant 11 morts et plus de 50 blessés.

En octobre dernier, des miliciens avaient lancé une grenade dans une église protestante dans le quartier de Quetta Arbab Karam Khan Road, mais personne n’avait été blessé car les fidèles avaient déjà quitté le bâtiment.

Le même mois, le Pakistan a été identifié comme un pays où la persécution s’aggrave dans le rapport de l’Aide à l’Église en Détresse « Persécutés et oubliés ? », un rapport sur les chrétiens opprimés pour leur foi, publié tous les deux ans par l’Œuvre de bienfaisance, qui examine les parties du monde qui sont un sujet majeur de préoccupation pour les fidèles menacés de violations de la liberté religieuse.

Le Pakistan est un pays prioritaire pour l’Aide à l’Église en Détresse, qui travaille dans plus de 140 pays à travers le monde.

Par John Pontifex

Doe een gift

Schrijf me in voor de digitale nieuwsbrief

Voor een goed databeheer hebben we deze gegevens nodig. Ons privacybeleid